L’accord ADR se renforce

ACCORD ADR 2018

En février 2018, l’accord ADR se renforce avec l’arrivée d’un nouveau membre et un renforcement de la coopération avec le Maroc.

Le petit état de Saint Marin a rejoint le cercle des pays signataires de l’accord ADR, réglementation routière sur le transport des marchandises dangereuses. Cette enclave indépendante située au cœur de l’Italie n’avait pas encore signé l’accord ADR. Chose faite !

Depuis le 18 février 2018, les règles du transport routier de marchandises dangereuses s’appliqueront dans cette petite république d’à peine plus de 60 km².

 

A peu près en même temps, le Maroc a lancé l’accord de jumelage avec l’Union Européenne pour sécuriser le transport des marchandises dangereuses entre les 2 régions. Ce jumelage porte principalement sur le transport routiers des hydrocarbures, le gaz de pétrole liquéfié, les explosifs et le produits chimiques.

Dans ce cadre, le ministère marocain de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau travaillera avec le ministère espagnol des transports et des infrastructures avec l’appui de la FIIAPP.

 

Dates importantes :

2011 : le Maroc signe l’accord ADR.

2014 : le Maroc met en place un grand programme de formation. Les organismes français de formation des chauffeurs sont présents au Maroc et forment tous les ans des chauffeurs marocains aux règles de l’ADR.

2018 : lancement du jumelage Maroc-UE pour sécuriser le transport des marchandises dangereuses