Marchandises Dangereuses - GMJ Phoenix

Interdiction des emballages plastiques lors du stockage des liquides inflammables

Les conséquences de l’accident dit de « Lubrizol » n’ont pas tardé à arriver.

Le texte publié au journal officiel (accès au texte) prévoit l’interdiction d’utilisation des récipients ne résistants pas un incendie pour les liquides inflammables :

Extrait :

 

Titre III : DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES, AMÉNAGEMENT ET ÉQUIPEMENTS (Articles III.1 à III.17)

 

Section I : Généralités (Articles III.1 à III.2)

o   Article III.1

Interdiction de stockages en contenants fusibles
I. – Le stockage de liquides inflammables de catégorie 1 (mention de danger H224) est interdit en contenants fusibles de type récipients mobiles de volume unitaire supérieur à 30 L.
Cette disposition est applicable à compter du 1er janvier 2023.
II. – Le stockage de liquides inflammables non miscibles à l’eau de catégorie 2 (mention de danger H225) est interdit en contenants fusibles de type récipients mobiles de volume unitaire supérieur à 30L en stockage couvert fermé ainsi qu’en stockage couvert ouvert mettant en œuvre les dispositions définies au point B. de l’article I.4.
Le stockage de liquides inflammables miscibles à l’eau de catégorie 2 (mention de danger H225) est interdit en contenants fusibles de type récipients mobiles de volume unitaire supérieur à 230L en stockage couvert fermé ainsi qu’en stockage couvert ouvert mettant en œuvre les dispositions définies au point B de l’article I.4.
Cette disposition est applicable à compter du 1er janvier 2026.
Les dispositions des points I et II ne sont pas applicables si le stockage est muni de moyens de protection contre l’incendie adaptés et dont le dimensionnement satisfait à des tests de qualification selon un protocole reconnu par le ministère chargé des installations classées.
Les dispositions des points I et II ne s’appliquent pas au stockage d’un récipient mobile ou d’un groupe de récipients mobiles d’un volume total ne dépassant pas 2 m3 dans une armoire de stockage dédiée, sous réserve que cette armoire soit REI 120, qu’elle soit pourvue d’une rétention dont le volume est au moins égal à la capacité totale des récipients, et qu’elle soit équipée d’une détection de fuite.

Article I.2, extrait :

Définition : – contenant fusible : contenant qui, notamment pris dans un incendie, est susceptible de fondre et de libérer son contenu. Les contenants, dont l’enveloppe assurant le confinement du contenu en cas d’incendie est réalisée avec des matériaux dont le point de fusion est inférieur à 330 °C, sont considérés comme fusibles.

 

Arrêté du 02 novembre 2020 modifiant l’arrêté TMD (COVID 19)

Un nouvel arrêté vient d’être publié sur le site de Legifrance.

Il a été rédigé dans le cadre de la lutte contre la COVID 19.

Ils assouplit certaines dispositions pour les codes UN suivants :

– UN 1170, Ethanol ou Ethanol en solution, classe 3, groupe d’emballage II ou III ;
– UN 1219, Alcool Isopropylique, classe 3, groupe d’emballage II ;
– UN 1987, Alcool n.s.a, classe 3, groupe d’emballage II ou III ;
– UN 1993, liquide inflammable n.s.a, classe 3, groupe d’emballage II ou III.

et les déchets de soins à risques infectieux UN 3291

Pour avoir accès au texte complet, lire >>>

Pour commander les réglementations ADR, IATA, IMDG, RID, ADN (bon de commande en pdf) >>>

ADR : accord multilatéral M330 signé par la France

La France vient de signer l’accord multilatéral M330 qui prévoit que « par dérogation aux dispositions du premier alinéa du point 8.2.2.8.2 de l’ADR, tous les certificats de formation des conducteurs (et conseillers à la sécurité) dont la validité se termine entre le 1er mars 2020 et le 1er février 2021 restent valables jusqu’au 28 février 2021. Ces certificats sont renouvelés pour cinq ans si le conducteur fournit la preuve de sa participation à une formation de recyclage conformément au point 8.2.2.5 de l’ADR et a réussi un examen conformément au point 8.2.2.7 de l’ADR avant le 1er mars 2021. La nouvelle période de validité commence à la date d’expiration initiale du document à renouveler.

Il est à prévoir que ce décalage aura un impact pour les organismes de formation. Le risque est de créer un « bouchon » en janvier, février chez les formateurs si tous les chauffeurs décalent leur formation.

Accès au texte officiel complet en anglais de l’accord multilatéral M330 : www.unece.org/fileadmin/DAM/trans/danger…nitiated_Ireland.pdf

 

France Chimie publie un rapport sur le conseiller à la sécurité

Suite à la publication récente par France Chimie d’un document complet sur le rôle et missions du conseiller à la sécurité (CSTMD), Il nous est paru très intéressant de faire un point sous forme de questions / réponses à partir des extraits de cette publication avec Christian Rose, Responsable Transport et Logistique au sein de France Chimie. En 2001 était publié dans les réglementations ADR, RID et ADN l’obligation de nomination d’un conseiller à la sécurité TMD.

20 ans après, ce document de la principale fédération de la Chimie en France permet de remettre en lumière le rôle important au sein des entreprises du conseiller à la sécurité et des difficultés d’internalisation de cette fonction.

Nous vous en souhaitons bonne lecture,

Accès au texte intégral (PDF) >>>

France Chimie >>>

Conseillers à la sécurité TMD, du nouveau en 2021

A partir du 1er janvier 2021, les conseillers à la sécurité TMD devront se déclarer sur le portail internet mis en place par le ministère de la transition écologique dont dépend la mission « Transport de Matières Dangereuses ».
La télédéclaration des conseillers à la sécurité TMD va devenir une obligation. Ce portail était annoncé depuis quelques mois et devient donc effectif au 1er janvier 2021.
Il offrira l’avantage de permettre aux entreprises de télédéclarer leur conseiller à la sécurité (interne ou externe) plus simplement.

Important : cela sous-entend que toutes les entreprises possédant un conseiller à la sécurité TMD en 2021 devront se connecter et se faire référencer à partir du 1er janvier 2021. Nous repartons d’une page blanche.

Pour avoir accès au portail : https://declaration-cstmd.din.developpement-durable.gouv.fr/

NOUVEL ÉLÉMENT D’ÉTIQUETAGE UFI CODE

La mise à jour de l’annexe VIII du règlement CLP intègre les UFI code (Unique Formula Identifier) : des codes alphanumériques figurant obligatoirement sur l’étiquette du mélange.

 

L’annexe VIII s’applique à l’ensemble des importateurs et des utilisateurs en aval qui mettent sur le marché des mélanges classés comme dangereux sur la base de leurs effets sur la santé ou de leurs effets physiques

 

Les importateurs et les utilisateurs en aval seront responsables de fournir les informations requises par les États membres où le mélange est mis sur le marché. Une distinction sera faite entre les mélanges destinés à un usage effectué par les consommateurs, à un usage professionnel et à un usage industriel. Lorsque des mélanges ont plus d’une utilisation, les exigences relatives à toutes les catégories pertinentes d’utilisation doivent être respectées.

 

Les échéances pour la soumission des informations s’appliqueront par étape, en fonction de l’utilisation prévue du mélange :

– Utilisations par les consommateurs: 1er janvier 2021
– Utilisations professionnelles: 1er janvier 2021
– Utilisations industrielles: 1er janvier 2024.

 

Si toutefois les importateurs et les utilisateurs en aval ont déjà communiqué des informations relatives à des mélanges dangereux à un organisme désigné conformément à l’article 45.1 avant les dates d’applicabilité mentionnées ci-dessus et qu’ils ne sont donc pas en conformité avec l’annexe VIII, ils ne seront donc pas tenus de se conformer à celle-ci avant le 1er janvier 2025, mise à part si un changement significatif intervient (cf. annexe VIII, partie B.4.1).

 

Les déclarations sont faites via la plateforme en ligne Déclaration-SYNAPSE. C’est un outil conjoint de l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) et des Centres AntiPoison et de ToxicoVigilance français (CAPTV).

Article : d’étiquetage legal

Les nouveaux ouvrages ADR IATA IMDG RID ADN 2021

Les nouveaux ouvrages ADR 2021, IATA Dangerous Goods 62ème édition 2021, le code IMDG 20-40, le RID 2021, l’ADN 2021 qui reprennent respectivement les réglementations sur le transport des marchandises par route, par air, par mer, par rail et par voies fluviales vont paraître prochainement.

Ils apportent comme à chacune des mises à jour un ensemble de changements dans les réglementations en vigueur. Si vous souhaitez emballer, expédier, transporter des marchandises dangereuses en toute sécurité et en toute conformité réglementaire, vous pouvez les commander via notre bon de commande pdf : Cliquez ici >>>

Mettez en avant le « Fabriqué en France »

Nouvelle gamme d’étiquettes autocollantes pour valoriser le « fabriqué en France ».

 

La crise sanitaire a montré la fragilité des approvisionnements au niveau mondial et le gouvernement insiste sur la nécessité pour la France de retrouver une souveraineté industrielle.

Nous avons donc développé une gamme d’étiquette pour valoriser votre production française et aider le consommateur à choisir notre savoir-faire.

Nous vous proposons différentes étiquettes autocollantes (fabriquées en Seine et Marne) à décliner à volonté :

Très pratique, nos étiquettes peuvent ce coller sur tous vos produits, machines, emballages, cartons, palettes, …

Nos étiquettes sont disponibles en papier couché et en vinyle adhésif. Le support vinyle adhésif résiste mieux dans le temps et peut supporter la pluie.

Télécharger le bon de commande

 

Nous pouvons également réaliser d’autres formats et d’autres modèles, consultez nous pour en savoir plus.

Legichem

Une nouvelle entreprise entre dans notre groupe :

Legichem vient compléter notre service à destination des fabricants et distributeurs de produits chimiques.

Elle est le fruit d’un partenariat (co-actionnariat), entre Infodyne, Christophe Sintez et notre groupe (Etiquetage Légal et GMJ Phoenix). Christophe Sintez (directeur d’Etiquetage Légal et co-actionnaire de Legichem) prend la direction de cette nouvelle entité en complément de celle d’Étiquetage Légal et en lien avec celle-ci.

Legichem est en mesure d’intervenir ponctuellement sur une problématique ou prendre un dossier complet :

  • rédiger des fiches de données de sécurité en plusieurs langues
  • classer sous contrainte des produits, d’analyser les FDS de fournisseurs
  • faire analyser chimiquement des produits chimiques
  • définir les étiquetages CLP & TMD obligatoires
  • faire des déclarations Synapse
  • mettre en place des outils de communication à destination des salariés.

Pour en savoir plus, je vous laisse découvrir son site internet :