Recommandations pour le nouvel examen de conseiller à la sécurité - GMJ Phoenix

Recommandations pour le nouvel examen de conseiller à la sécurité

Recommandations pour le nouvel examen de conseiller à la sécurité

1/02/2021 Marchandises dangereuses 1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (5 votes, Moyenne: 3,40 de 5)
Loading...
Aucun commentaire

Depuis quelques mois déjà, le CIFMD avait réuni les acteurs du monde du Transport de Marchandises Dangereuses (professionnels et institutionnels) pour réfléchir sur le nouveau format de l’examen de conseiller à la sécurité.

l’ensemble des réflexions avaient abouti à la mise en place d’un examen de conseiller à la sécurité semi-dématérialisé. Finies les grandes sessions dans de grandes salles réunissant 2 fois par an les candidats à l’examen, le projet était de proposer 10 sessions par an dans au moins une 10 dizaines de lieux répartis dans la France entière. Les candidats auraient alors passé leurs examens sur des ordinateurs et non plus sur des feuilles en papier.

Ce choix avait été fait avant le début de la crise sanitaire. Sous l’impulsion du ministère, il a été décidé d’accelérer et de proposer un examen de conseiller à la sécurité 100% dématérialisé dès avril 2021. Chaque candidat le passera désormais sans se rendre dans un lieu donné. Il aura le choix de le passer où il veut (chez lui, au bureau, etc…) dès l’instant qu’il respecte les recommandations du CIFMD. Elles ont été établies à partir des règles déjà utilisées et éprouvées par les universités françaises. (accès aux recommandations>>>)

Pour l’instant, le format restera 2 examens par an mais à terme, il est prévu d’étendre le nombre de sessions annuels pour apporter une plus grande souplesse aux candidats.

Le contenu va prochainement également évoluer pour utiliser au maximum les possibilités offertes par cet examen dématérialisé.

Texte (22 novembre 21) paru le 30/12/21 au JO de mise en place de la nouvelle version de l’examen de conseiller à la sécurité >>>

Pour commander les réglementations ADR IATA IMDG ADN ET RID sur le transport des marchandises dangereuses >>>

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun commentaire
S'inscrire à la newsletter Retour