QuickADR, la check-list ADR en version informatisée - GMJ Phoenix

QuickADR, la check-list ADR en version informatisée

Abonnez-vous à notre newsletter

et restez informé des dernières actualités

INSCRIPTION

QuickADR, la check-list ADR en version informatisée

9/12/2021

Cet article est intéressant?

Article réalisé par www.solutionstmd.com

Le cabinet de conseil ADR, Alsace Conseil, propose une solution informatique innovante pour répondre à vos obligations réglementaires en matière de remise de colis de marchandises dangereuses à un transporteur routier.
Nous avons rencontré M. Laurent Wagner, dirigeant d’Alsace Conseil pour en savoir plus sur cette nouvelle application.
STMD– Bonjour M. Wagner, pourquoi lancer cette application ?
LW – Afin de faciliter notre travail de Conseillers à la Sécurité pour le Transport de Marchandises Dangereuses j’ai souhaité faire l’acquisition d’un outil capable de générer une check list complétée en fonction du type de marchandises, du type de véhicule et de conditionnement. J’ai cherché et je n’ai pas trouvé alors nous l’avons créé : QuickADR 2.1 répond aujourd’hui au besoin de contrôle de conformité ADR (y compris les exemptions) pour l’expéditeur, le chargeur, le conducteur ou le transporteur en Colis, Citerne et bientôt en Vrac. Des rappels pour l’emballeur sont également intégrées.
STMD – Connaissant la complexité du sujet ADR, cela vous a pris combien de temps ?
LW – Nous avons commencé à réfléchir à la création de cette solution courant de l’été 2019, cela représente environ 18 mois de rédaction de règles à temps plein, en partenariat avec un cabinet spécialisé dans le développement d’applications WEB pour la programmation informatique. Je dois reconnaitre qu’après cette aventure je comprends mieux pourquoi jamais personne ne s’y était attelé avant : différentes règlementations qui s’entremêlent, dispositions spéciales, Arrêté TMD Français… complexifient énormément le sujet pour l’établissement des moteurs de règles.
GLC – Faut-il un équipement spécial avec une capacité mémoire importante ?
LW – Pas de tout, l’application est hébergée par notre partenaire développeur. QuickADR est utilisable sur Tablette, PC, iphone ou androïd avec une simple connexion internet.
GLC – Quelle a été la principale difficulté rencontrée ?
LW – Hormis le financement (rire) ? Elles ont été nombreuses en raison de la complexité du sujet ; si je devais n’en retenir qu’une c’est celle du contrôle dans une industrie chimique avec zones ATEX, où une partie du contrôle se fait à l’arrivée du véhicule, une autre partie du contrôle en zone de dépotage ou de chargement et parfois un contrôle final en sortie de site, l’application est capable de faire reprendre le contrôle là où il s’est arrêté et nous pouvons continuer le contrôle hors connexion. Il faut juste être connecté au début pour la saisie des données et à la fin pour terminer et éditer le rapport à archiver.
GLC – Qu’en est-il de la sureté coté ADR ? Coté base de données de l’application ?
LW – Coté ADR l’obligation de plan de sureté est indiquée et contrôlée le cas échéant par l’application. Côté « base de données » : il n’y a pas de stockage des informations saisies dans une base externe qui rassemblerait au fur et à mesure des données personnelles ou sensibles, nous n’y étions pas favorables pour ces raisons de sureté notamment.
GLC – Alors une question que se posent nos lecteurs, ça coûte combien ?
LW – Avant de parler de prix, il faut savoir que cela fonctionne sur le principe du « Jeton ». Vous achetez un jeton, vous pouvez utiliser l’application en illimité mais sans connexion simultanée. Si vous souhaitez contrôler 1 expédition à Marseille et 1 à Lille en même temps il vous faudra 2 « jetons » ; Par contre 1 seul jeton suffira si vous procédez aux contrôles à Marseille et à Lille l’un après l’autre. Un jeton correspond à un abonnement annuel, les prix varient de 450 à 600 € HT par an en fonction des options (Vrac, citernes etc…). Une autre option est intéressante car QuickADR a été conçue pour être facilement intégrable à un système informatique interne à une entreprise (GED, SAP, ERP…). Pour ces demandes, il sera nécessaire d’affiner l’offre notamment pour cette mise en place.
GLC – Pour finir, la prochaine étape c’est QuickIMDG ?
LW – Cela fait partie des évolutions futures avec peut être l’intégration du RID pour le contrôle du Multimodal, l’application permettant de commencer un contrôle à Strasbourg et de le finir à Budapest. Le champs des possibles est large : autres modes de transport, version « multi-langues », intégration de la classe 7 et 1… et se fera en fonction des demandes de nos clients. A ce jour, nous travaillons à l’intégration du vrac pour la version 3.0. Elle devrait être opérationnelle avant fin 2021.
GLC – Si nos lecteurs veulent en savoir plus ?
LW – Nous avons créer une série de webinaires d’une heure maximum pour présenter l’outil. Nous les invitons à aller sur notre site internet quickadr.fr ou à nous contacter par mail à contact@quickadr.fr pour s’inscrire.
Pas de notes.


Retour

S'inscrire à la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

et restez informé des dernières actualités

INSCRIPTION
Your Cart