10 millions d’euros d’aide pour les opérateurs de transport combiné

véhicule de transport

Le secteur des transports représentait en 2014 près de 30% des émissions de gaz à effet de serre. Le transport routier produisait 27% des émissions du secteur soit 8 % de la totalité des émissions de gaz à effet de serre.

 

Fort de ce constat, Ségolène Royal, Ministre de l’écologie du développement durable et de l’énergie, a annoncé le 18 janvier 2016 un soutien exceptionnel de 10 millions d’Euros aux opérateurs de transport combiné conformément à la décision prise lors de la conférence environnementale.
L’objectif de cette aide est d’inciter la chaine logistique à utiliser en priorité le transport fluvial, ferroviaire et maritime et de n’utiliser le transport par route que pour les parcours d’approche.

 

C’est 30 opérateurs de transport combiné qui vont se partager les 10 millions d’euros pour 2015. Leur trafic réalisé en 2014 a permis de réduire les émissions de CO2 de 500 mille tonnes.

 

S’il est louable pour le gouvernement d’aider les entreprises de transport combiné afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, on peut s’interroger pour savoir si cette aide ne serait pas mieux utilisée par les entreprises du transport routier de marchandises pour moderniser leur flotte de véhicules. Avec des camions récents qui consomment moins et émettent moins de gaz à effet de serre, l’avantage écologique se doublerait d’un avantage économique pour un secteur frappé de plein fouet par la concurrence étrangère.