E-commerce et supply chain : nouvelles tendances

L’essor actuel du E-commerce a pour principale conséquence l’organisation et l’optimisation pointue des flux logistiques par les opérateurs. Le salon Supply Chain Event qui a eu lieu les 26 et 27 Novembre au Cnit Paris- La Défense a permis d’approfondir cette réalité grâce à des conférences de haut niveau sur cette thématique.

A l’instar d’Amazon, la grande tendance actuelle est la stratégie du « same day delivery », c’est-à-dire la livraison le même jour soit directement à domicile, soit en magasin (« click and collect ») ou dans des » points relais » voire même la livraison géolocalisée… D’une manière plus générale, les opérateurs organisent leur chaîne logistique pour une livraison le jour d’après (« next day delivery »).

De plus en plus exigeants à l’égard du service rendu dans une offre E-commerce « déstructurée », les consommateurs attendent avant tout :

– Le respect des délais, une flexibilité quant aux livraisons, la possibilité de retours, une offre large et un service fiable.

Les opérateurs d’E-commerce doivent alors maîtriser leurs coûts logistiques pour assurer les délais et horaires de « cut off » (plages horaires de livraison selon les modalités convenues en magasin, point relais ou à domicile).

Le « Business Model » E-commerce se définit alors comme suit :

– Centré client / Omnicanal / Respect de la promesse / Synchronisation et agilité dans le cadre du traitement et l’acheminement de la commande (« order fullfilment ») / Maîtrise des coûts par canal, vitesse et temps réel

Les principaux facteurs clés de succès sont : l’évolutivité, la polyvalence, l’agilité et l’accessibilité. Les opérateurs doivent alors « industrialiser » et fiabiliser le process de traitement des commandes grâce des centres de tri, de regroupement et d’expédition performants (« pick and pack »)