Etats Généraux du transport routier de marchandises : BILAN

transp-de-march-88x85

Lancés en janvier 2010, les États généraux du transport routier de marchandises ont permis, après un an d’échanges entre les partenaires sociaux (organisations professionnelles et syndicales du secteur), d’identifier les leviers d’une modernisation durable de la profession et de proposer toute une série de préconisations dévoilées en mars 2011. Certaines concernent la sécurité. Ainsi, dans le transport léger (moins de 3.5 tonnes), il faudrait instaurer des conditions d’accès plus strictes à ce marché (en réponse à un fort taux de disparition de ces entreprises les deux premières années suivant leur création) et introduire une formation initiale obligatoire des conducteurs-livreurs. En ce qui concerne les conducteurs de poids lourds, il est envisagé d’améliorer leur hygiène de vie(alimentation, sommeil) et de lutter contre les addictions (alcool, médicaments, stupéfiants). Par ailleurs, des efforts sont nécessaires pour mieux faire connaître aux salariés le rôle des CHSCT et de la médecine du travail et des référents pourraient être désignés au sein des entreprises. le rapport préconise également des aires de stationnement qui favorisent l’hygiène et le repos : sanitaires dédiés, douches gratuites, fauteuils relaxants…Un cahier des charges pourrait être élaboré pour permettre aux concessionnaires d’autoroutes qui respectent ces dispositions de décrocher un label. Enfin, il réclame l’ouverture d’une table ronde sur le permis à points des conducteurs professionnels. (Source : La prévention routière n°377-avril 2011)