Transaid pour mieux gérer les accidents impliquant des marchandises dangereuses

transaid

Avec la signature du nouveau protocole, transaid fait un nouveau pas en avant.

Petit flashback : Dès 1987, pour palier au manque d’informations lors d’un accident impliquant des produits dangereux, l’industrie chimique française s’organise par le biais de l’UIC (Union des Industries chimiques). Le réseau transaid voit le jour, animé par des industriels volontaires. Il permet d’aider les pompiers lors d’une crise impliquant des produits chimiques en leurs faisant bénéficier de leur expertise dans ce domaine.

Le problème principal rencontré par cette initiative d’entreprises responsables était en 1er lieu la responsabilité de l’expert désigné pour aider les équipes d’intervention sur le lieu de l’accident / incident. Les pompiers hésitaient également à faire appels à ces experts du fait que les industriels refacturaient les frais directs (matériels endommagés, etc..) aux sapeurs-pompiers. Avec ce nouveau protocole, le statut de l’expert évolue vers celui d’un collaborateur occasionnel du service public et à ce titre il dépendra du directeur  des opérations de secours. Pour le volet financier, un cadre a été défini pour limiter les refacturations éventuelles.

Il semble que les entraves au développement de ce réseau exceptionnel soient levées.